Conduire à Los Angeles

Conduire à Los Angeles

Prendre le volant sur les routes de Los Angeles peut susciter quelques appréhensions. L’intensité du trafic, la multitude des voies de circulation, des règles parfois différentes par rapport au code de la route français peuvent effrayer.

Nous vous rassurons tout de suite, avec les quelques conseils qui suivent, conduire à Los Angeles va devenir un jeu d’enfant (rappelons qu’à 16 ans les jeunes californiens peuvent obtenir leur permis).

La location de votre voiture

Avant de pouvoir conduire à Los Angeles se pose la question de la location du véhicule. Pour cela, nous vous conseillons de réserver votre voiture avant votre départ pour la Californie. Ainsi, vous pourrez ainsi comparer les tarifs, choisir la formule qui vous convient mais aussi vous renseigner sur les assurances, leur coût et surtout leur couverture.

Vous arriverez probablement au terminal B Tom Bradley de l’aéroport de LAX. Dès la sortie du bâtiment, vous allez trouver très facilement un arrêt de bus réservé aux compagnies de location de voitures. A cet instant, il ne vous restera plus qu’à monter dans le bus de la compagnie que vous avez choisi. En effet, un système de navettes gratuites est mis en place afin de rejoindre les différents loueurs de véhicules. Un service très pratique et efficace.

Une fois dans les locaux de la compagnie de location, le principe est le même qu’en France. Vous présentez votre numéro de réservation et votre permis de conduire. A ce moment là, il est possible que l’on vous propose à nouveau des assurances. Enfin, si vous êtes chanceux, vous pourrez peut être même choisir votre modèle de voiture.

Notons que le permis international n’est habituellement pas nécessaire si votre séjour est inférieur à trois mois. Cependant, les règles peuvent évoluer. N’hésitez pas à contacter votre compagnie de location avant votre voyage en cas de doute.

Les freeways : Interstates et Highways

 

Se repérer et circuler sur les freeways

Circuler sur les autoroutes quadrillant la Cité des Anges va vous permettre de vous déplacer dans cette mégalopole assez rapidement en dehors des heures de pointes (de 7h à 9h et de 16h à 18h).
 

Deux choix s’offrent à vous lorsque vous vous apprêtez à entrer sur une freeway : North et South ou West et East selon l’orientation de l’autoroute. Il faut donc connaître la direction dans laquelle vous souhaitez aller ou plus simplement vous équiper d’un GPS afin ne pas vous perdre.

Une fois engagé sur une freeway, vous pouvez apercevoir une signalisation vous indiquant la ville dans laquelle vous venez d’entrer. Souvent, il est aussi spécifié le nombre de sorties qui vont desservir cette ville. Cependant, les sorties n’indiquent pas la ville mais simplement la rue qu’elle dessert et le numéro de sortie. Si vous devez bifurquer sur une autre freeway, le numéro de celle-ci sera indiqué ainsi que ses deux directions (N et S ou E et W). 

Pour circuler sur les freeways, rien de plus simple. Se rabattre et circuler à droite ne font pas partie des règles. Choisissez simplement une voie et n’en changez pas trop souvent même si il y a des ralentissements. Vous allez certainement doubler et être doublé par la droite, ceci est parfaitement légal. Si votre trajet est assez long, nous vous conseillons d’éviter les voies de droites. En effet, celles-ci se transforment régulièrement en sortie et elles sont utilisées par les camions.
 

Les voies Carpool (covoiturage) et Fastrack 

Vous êtes plusieurs dans le véhicule, bonne nouvelle. Effectivement, vous allez peut-être pouvoir emprunter une voie “Car Pool Only”. Il s’agit d’une voie réservée au covoiturage permettant parfois d’éviter des embouteillages. Celle-ci est indiquée par des panneaux définissant le nombre d’occupants par véhicules autorisés à l’emprunter (2 et + ou 3 et +) ainsi que par des inscriptions au sol: un losange aux côtés blancs et l’inscription Car Pool Only. Si vous remplissez les conditions, vous pouvez vous insérez dans cette voie située à l’extrême gauche de l’autoroute. Attention, elle n’est accessible que sur certaines portions, lorsque la ligne n’est pas continue et il en est de même pour en sortir. Si vous comptez quitter l’autoroute quelques kilomètres plus loin, nous vous déconseillons de vous y engager. Vous risquez de rester bloqué par la ligne continue et de rater votre sortie. 
 
Les voies Fastrak sont réservées aux personnes abonnées et équipées d’un transpondeur. Elles sont, elles aussi, situées sur la gauche de la chaussée et ressemblent beaucoup aux voies de covoiturage. il convient donc de ne pas s’y engager car chaque véhicule est contrôlé automatiquement. L’amende est elle aussi automatique en cas de non respect de cette interdiction. Le genre de souvenir que l’on a pas envie de recevoir au retour des vacances.
 

Les Toolroads

Les toolroads sont des autoroutes payantes mais elles sont dépourvues de péage physique. Si vous n’avez pas de transpondeur fastrack, vous allez devoir régler votre dû sur internet. Ces autoroutes sont situées dans le comté d’Orange, au sud de l’agglomération et portent les numéros 73, 133, 241 et 261. Si vous avez emprunté l’une de ces autoroutes, vous avez 5 jours pour vous acquitter du péage (vous pouvez aussi le payer 5 jours avant de l’emprunter) en vous rendant sur thetollroads.com

Les limitations de vitesse

Les limitations de vitesse sont indiquées en noir sur des panneaux à fond blanc. Bien entendu, celles-ci sont indiquées en miles par heure (sachant qu’1 miles correspond à 1,60934 km). Souvent, aucun panneau n’indique la vitesse limite. Dans ce cas, il faut savoir que la limitation est de 65 mph sur autoroute soit (105 km/h). Sur une route à deux voies classique la limitation sera de 55 mph (90 km/h). En agglomération, la limite est de 25 mph soit (40km/h). Cependant, il existe des exceptions à ces limitations indiquées par des panneaux. Ainsi, vous trouverez des autoroutes avec des limitations à 70 mph (112 km/h).

 

Quelques spécificités pour conduire à Los Angeles

Le strict respect des piétons

Les piétons sont prioritaires, comme en France mais dans les faits il y a un nuance à apporter. Ainsi, lorsqu’une personne s’engage sur un passage piéton, même si c’est sur la voie opposée à la votre, il convient de vous arrêter. Ce respect des piétons est très agréable lorsque vous êtes à pied malgré la densité du trafic. 
 

Le croisement à 4 stops

Votre sens de la courtoisie va encore être testé dans ce cas de figure. Vous verrez très peu de rond-point. Cependant, vous allez peut-être découvrir des intersections où tous les véhicules ont un stop. Si ceci peut sembler déroutant mais vous allez vite vous y habituer. Donc, pour passer ce genre d’intersection, chaque véhicule va marquer un arrêt au stop et simplement redémarrer dans l’ordre d’arrivée. Pour conduire à Los Angeles et sa région, il faut donc appliquer une bonne dose de courtoisie. 

Tourner à droite au feu rouge

Vous avez bien lu, tourner à droite au feu rouge est complètement autorisé. D’ailleurs, c’est l’interdiction de le faire qui est indiquée par un panneau. Cependant, Il y a tout de même des règles à suivre. Tout d’abord, vous devez, bien entendu, vous trouver sur la voie de droite. Ensuite, vous devez marquer l’arrêt et vérifier que ni piéton, ni véhicule ne s’engagent en provenance de la gauche (qui eux ont le feu vert). Donc, si la voie est libre vous pouvez y aller. 

Se garer à Los Angeles

Bonne nouvelle, même si vous avez choisi un modèle de véhicule imposant, vous allez pouvoir vous garer assez facilement.

Stationner dans la rue

Vous avez choisi un modèle de véhicule assez imposant, vous n’aurez tout de même pas trop de mal à vous garer. En effet, les places sont dimensionnées en conséquence. Si vous voulez vous garer dans la rue, faites attention aux panneaux et à la couleur du trottoir. Effectivement, les panneaux peuvent vous indiquer des heures ou des jours où le stationnement est interdit. En ce qui concerne la couleur des bords du trottoir. De couleur rouge, le stationnement et l’arrêt sont proscrits. Si le bord est vert, le stationnement est autorisé avec durée limitée. Enfin, si il est jaune ou blanc, le stationnement est interdit mais vous pouvez vous arrêter ou déposer des passagers. Attention, dans les zones tourisques vous trouverez des parcmètres. Malheureusement, les cartes bancaires françaises ne fonctionnent pas toujours avec ces machines. Il vous restera la possibilité de payer avec des pièces. Petite astuce à proximité des lieux touristiques, si vous n’êtes pas contre quelques minutes de marche à pied. Garer vous à quelques rues de là, le parking sera gratuit ou moins cher et ce sera l’occasion de découvrir un peu plus la ville.

Les parkings

Les parkings sont nombreux et les tarifs pratiqués sont aussi très variables. Ils sont assez pratiques car on les trouve partout dans la ville. Cependant, ils sont souvent de plus en plus cher à mesure que l’on se rapproche d’une attraction touristique. De plus, leurs prix peuvent changer tout au long de la journée et varient selon leur fréquentation. Notre conseil serait de trouver un parking dans une zone où vous allez rester assez longtemps. Attention tout de même si vous vous garez à proximité du Staples Center. Evitez les horaires juste avant les matchs des Lakers, des Clippers, des Kings ou des Sparks, les prix flambent à ce moment là.
 
Bonne route à vous ! 

Laisser un commentaire